La stratégie de l’engagement de communication

Par principe, tout engagement est lié aux gages et à la notion de liberté sinon à une intégration dans une situation difficile et resserrée. Parfois, la notion de risque est notée dans la constitution d’un engagement, dans la mesure où ceci tranche sur ce qui est convenu et sur ce qui est consensuel.

engagement-de-communication.jpg

Un engagement de communication n’échappe à ce principe. Il s’agit de se demander à propos de la situation du communicateur quant au risque pris dans un engagement de communication vis-à-vis de la clientèle.

L’engagement de communication, emporter les clients dans le discours ou le combat

L’engagement de communication  est une lame à double tranchante, et à moindre erreur le risque de perdre une tonne de clientèle est imminent. Par contre, une communication pertinente est une arme efficace pour améliorer davantage  le lien émotionnel qui existe  entre les clients et l’entreprise. A cet effet, tout le monde peut s’attendre à des résultats positifs de l’engagement de communication. Certaines conditions sont alors à respecter par les entreprises, entre autres la compréhension des préférences des clients, les modes et les délais de livraisons, etc. Il s’agit de bien comprendre les besoins réels des clients avant de prononcer l’engagement de communication sinon les efforts seront vains, et une perte de clientèle est probable, entraînant une perte d’exploitation, sinon une fermeture définitive de la société.

Eviter à tout prix l’engagement de façade

Un engagement de façade est quelque chose de superficiel, c’est-à-dire  un engagement de communication qui ne tient pas compte du présent et du futur  notamment sur le comportement des clients. Avant tout engagement, l’entreprise et toute l’équipe dirigeante doivent pouvoir maîtriser et vivre réellement le métier au même titre que les besoins des clients, sinon tout se passera dans l’échec dans peu de temps.

comportement-des-clients.jpg

En effet, il faut discuter carte sur table les ambitions, la vocation, les valeurs, la mission en rapport  au marché, aux clients, à la concurrence, à la conjoncture afin de pouvoir s’engager, de pouvoir vendre mieux, de produire plus et de respecter l’engagement de communication qui a été dit supra comme une lame à double tranchante  pour l’entreprise.

Author: Lena Brun

Share This Post On